Besançon : L’Etat au secours de JC-Decaux

Procès pour trois inculpés après plus de 3 ans d’enquête
.
En février 2017, la vice-présidente des juges d’instruction Marjolaine Poinsard a décidé de passer en procès trois personnes inculpées de « dégradations de panneaux publicitaires de la société JCDecaux commises en mai et juin 2013.
.
L’audience vient finalement d’être fixée par le procureur général Étienne Manteaux pour le 11 septembre 2019 à partir de 13h30 au TGI de Besançon.
.
Parmi elles, deux personnes sont accusées de dégradations sur l’ensemble de cette période, dont l’une arrêtée le soir de la fête de la musique 2013 et accusée de la destruction de six sucettes sur l’appel du citoyen-flic Daniel Consolini. Pour la troisième personne, « particulièrement mutique » devant les juges et les flics au cours de l’instruction, seules ont été retenues les dégradations « en réunion » de la nuit du 13 au 14 juin, au cours de laquelle une bonne trentaine de sucettes ont été détruites,

Continue reading « Besançon : L’Etat au secours de JC-Decaux »

Juré craché

Lorsque les jurés condamnent, ils ne savent pas qu’ils se condamnent eux-même en perspective.

.

J’aurai bien voulu arriver dans le box des assises avec un costume décent mais ma garde-robe ne savait pas compter jusqu’à trente et un. C’est avec ma panoplie d’enfant sage, trouée par l’arrestation et recousue à la diable, que je posai mon cul sur le banc d’infamie. J’avais trois jours de procès, trois jours assis sur le bois à furoncle.

En vieux routier, la salle d’assises ne m’impressionna pas le moins du monde et, l’œil à niveaux de visage, je me tournai vers les quarante-cinq jurés dont neufs devant apprendre à me haïr sans le montrer.

Les jurés sont une espèce très étrange à observer. Au début, ne se connaissant pas, ils se jettent des regards de chat électriques. Puis ils se détendent au fil des jours et on peut les voir se faire des signes d’intelligence. Grâce à moi, ils deviennent amis dans le partage d’un secret qui les unira sur ma tombe à vif. Ils devraient s’offrir des petits cafés les uns aux autres et, rigolant, boire à ma santé un petit verre de rhum. Les moutons tiennent un loup et, sous leur laine, des estomacs dentés.

Le président commença à tirer les heureux gagnants. La tombola leur donnait des sueurs timides. L’un après l’autre, humble et soumis, ils passaient entre la défense et l’accusation et, le dos voûté, attendant la terrible condamnation d’un : « RÉ-CU-SÉ ! »

Ces affreux se sentaient coupables, peut-être de leurs sourires hypocrites, en franchissant le couloir du jugement.

L’épreuve passée, ils se rengorgeaient, se soûlaient et toutes leurs attitudes promettaient la vengeance pour avoir eu si peur d’être rejetés dans leur quotidien. On allait en faire des adieux… Ils étaient avides de génuflexions pour me mettre à genoux, mains jointes ; ils allaient être déçus. Installés de part et d’autre du président et de ses assesseurs, ils me condamnaient d’avance avec leurs yeux d’imbéciles sévères.

Les femmes avaient sorti leur robe à fleur de dimanche de kermesse. Elles fleuraient l’âcre parfum en solde, les litres sous plastique griffés Monoprix. Les hommes avaient passé leur plus beau costume, bien noir, celui des enterrements et des mariages.

Ces hommes et ces femmes ressemblaient à tout sauf à des êtres humains libres.

Quand bien même l’un d’entre eux l’eût été, je ne l’aurais pas remarqué ni reconnu pour la bonne raison que je n’avais aucune référence pour distinguer un esclave d’un affranchi, un affranchi d’un homme libre : de toute ma vie, je n’en avais jamais rencontré un.

Hafed Benotman

Les forcenés, 1993

Nantes : récit d’un contrôle CAF

En résumé, si vous utilisez Tor pour votre déclaration trimestrielle ou que vous la faite depuis l’étranger, vous risquez un contrôle CAF. J’ai pris un peu de temps pour vous raconter le mien.

Je suis bénéficiaire du RSA depuis pas mal d’année.
Dernièrement, j’ai été convoqué à la CAF de Nantes pour un contrôle. Apparemment, une contrôleuse de la CAF m’a pris en chasse. C’est vraiment l’impression que j’ai eu, une impression de prédation. Les contrôleuses/eurs de la CAF font la « chasse aux fraudeuses/eurs ». Leur métier me semble être de radier le plus de bénéficiaires possibles. D’abords repérer une proie potentielle, ensuite l’acculer, et enfin chercher une bonne raison de lui enlever ses droits.

J’ai reçu un courrier qui m’indiquait le jour et l’heure de la convocation. Je n’étais pas disponible ce jour la. J’ai appelé plusieurs fois pour décaler le RDV. J’ai laisser un message et quelques jours après avoir raté le premier RDV, j’ai reçu par la poste une nouvelle convocation, une nouvelle fois un jour ou je n’étais pas dispo.

Je trouve important de signifier aux contrôleuses/eurs de la CAF qu’on n’est pas a leur disposition et qu’il ne leur suffit pas de siffler pour nous voir accourir. J’ai donc rappelé et nous avons convenus d’un nouveau RDV. J’aime bien me dire que la contrôleuse n’a pas eu le temps de convoquer quelqu’un/e d’autre au moment ou j’ai reporté le RDV et que ça a fait baisser son nombre de RDV.

Bon, un moment, le jour du contrôle est quand même arrivé. La contrôleuse m’a averti que le contrôle avait lieu parce que j’ai validé ma déclaration trimestrielle en ligne avec une adresse IP localisée en Allemagne alors que je suis sensé résider en France. Je lui ai dit que j’utilise le proxy Tor et que même si je paraissais être en Allemagne, j’étais pourtant en France. Continue reading « Nantes : récit d’un contrôle CAF »

Bari (Italie) : Arrestations après la révolte d’avril au centre de détention et protestations individuelles

Le 28 juin, nous apprenons des médias l’arrestation de sept personnes tenues responsables du soulèvement, de l’incendie et de la tentative d’évasion qui ont eu lieu dans la nuit du 27 avril 2019 au CPR (Centre de Séjour et de Rapatriement, soit le CRA, ndt) de Bari Palese. Sur les 7 personnes arrêtées, trois ont été retrouvées dans le même centre de rétention à Bari, où elles étaient toujours en détenues, et quatre ont été capturées à Tarente, Milan, Udine et La Spezia. Pour 4 autres personnes, mises en examen en même temps que les 7 pour « complicité de dévastation », les recherches sont toujours en cours. Selon les accusations, dans la nuit du 27 avril, « une vingtaine d’hôtes (!) ont d’abord incendié des matelas et du matériel cellulosique placés près des portes d’entrée dans les salles de détente des modules 6 et 7, puis mis le feu à d’autres matériaux empilés dans le hall central du module 1 et enfin brûlé plusieurs matelas du module 3, le détruisant complètement et le rendant inutilisable. Les enquêteurs prétendent avoir utilisé, pour l’identification des responsables de la révolte, à la fois les images des caméras de surveillance et les « témoignages importants du personnel de la coopérative chargé des services et de l’assistance au sein du Centre. »

Continue reading « Bari (Italie) : Arrestations après la révolte d’avril au centre de détention et protestations individuelles »

Toulouse : Intervention contre une présentation de « Mauvaise Troupe »

MAJ. À Poitier et Caen également : https://nantes.indymedia.org/articles/45777/ https://nantes.indymedia.org/articles/45836

Ce samedi 1er juin, on est allées à quelques personnes lire à plusieurs voix le texte qui suit au début de la présentation du nouveau bouquin du collectif « Mauvaise Troupe » et en lien avec l’orga de l’anti G7 de cet été. Il y avait une trentaine de personnes dans le bar L’itinéraire Bis.
La lecture s’est passée sans réelles réactions de leur part, et on est parties, comme prévu, direct après la lecture..

On avait envie et on voyait du sens à les faire chier, alors on s’est dit que c’était chouette si ça pouvait donner des idées et des envies à d’autres de perturber la suite de leur tournée publicitaire.

Hésitez pas à ré-utiliser ce texte, si jamais.

Si vous voulez les trouver, ils seront à :

Tarnac (19) le mardi 4 juin 2019 à 19h00 au Magasin Général
Poitiers le mercredi 5 juin 2019 à 18h00 à l’Envers du bocal, 16 ter rue de la Regratterie
Nantes le vendredi 7 juin 2019 à La Dérive 1 rue du Gué Robert
Rennes le lundi 10 juin 2019 à 18h00 Maison de la grève 37 rue Legraverend
Rouen le vendredi 14 juin 2019
Caen le samedi 15 juin 2019
Douarnenez le mercredi 26 juin 2019 à 19h00 L’Ivraie
Zad Notre-Dame-des-Landes le dimanche 7 juillet 2019
Val susa le samedi 27 juillet 2019 Venaus

Voilà le texte lu et distribué à ce moment : (Le titre est une référence à un de leurs textes victorieux dégueulasse « Et toc ! » distribué au moment de l’abandon du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes)

Et TOC TOC TOC! On est toujours là!!

Salut,
On a envie de dire 2-3 trucs parce qu’on voit que le collectif Mauvaise Troupe va intervenir ce soir.
Mauvaise Troupe c’est un collectif qui a publié plein de textes et livres sur la ZAD de Notre Dame des Landes, il y a des gens de ce collectif qui y vivent depuis des années.
Et dans leurs écrits c’est toujours pareil: une vision ultra romantisée et aseptisée de ce qu’il se passe là-bas, ça parle d’une résistance plus forte et plus belle que tout. On est plusieurs personnes à y avoir passé du temps et à avoir observé qu’ielles mettent les moyens pour diffuser leur vision de l’histoire et prendre une place de « porte parole » en écrasant d’autres visions bien plus critiques, que nous partageons.
Les personnes de ce collectif participent (soit en soutenant, soit de manière plus directement active), à des dynamiques de prises de pouvoir sur la ZAD, à des pratiques autoritaires, sans remise en question ou changement malgré les nombreuses critiques et confrontations. Continue reading « Toulouse : Intervention contre une présentation de « Mauvaise Troupe » »

Grèce : Visite d’une boutique de construction d’appartements de luxe à Athènes

post imageLe tourisme pousse comme des fleurs au printemps, les caméras de sécurité apparaissent comme des feuilles pour protéger les paisibles citoyens. Tout doit être clair, beau et en développement. L’apparence de la ville doit s’inscrire dans la liste d’Aegean Airlines. Les touristes n’ont pas besoin de grand-chose, quelques chaînes de magasins et cafés branchés, un bon guide pour expliquer les endroits à éviter, et quelque chose qui s’inscrit dans « l’expérience grecque authentique ». On attends avec hâte le prochain groupe de touristes qui va prendre un selfie autour de l’Acropole, et en même temps, notre quartier se dégrade lentement. Les personnes qui ne peuvent pas répondre à l’augmentation du prix du loyer sont obligées soit de trouver un autre logement pour rester, soit de se conformer aux nouvelles règles. Dans le même temps, les investisseurs aggravent la situation en achetant de vieilles maisons en cours de démolition et en construisant à leur place des lotissements de luxe. Les appartements rénovés pour des locations à court terme (AIRBNB) et les espaces publics et les parcs sont privatisés en réduisant les espaces libres et ouverts. Le jeu est aussi vieux que la même ville qui suit les travaux au nom de la propriété privée. La règle est aussi simple : celui qui ne possède pas, paiera, celui qui ne paie pas sera expulsé. Les gens qui ne font pas partie de la machine capitaliste, les petits vendeurs illégaux et les sans-abri, les graffitis illégaux et les affiches politiques, la vie en général et les choses qui ne peuvent être vendues disparaîtront. Nous savons très bien que rien ne nous sera donné parce que nous ne sommes pas du côté des propriétaires. Nous savons que nous ne nous inscrivons pas même dans ce contexte capitaliste étouffant et que nous ne voulons pas suivre la logique des patrons et des investisseurs. Continue reading « Grèce : Visite d’une boutique de construction d’appartements de luxe à Athènes »

Lorient (Bretagne) : Ne filmons pas !

Filmer, photographier c’est faire le boulot des  flics…

Résultat de recherche d'images pour "appareil photo cassé"Pendant tu filmes la police contre d’éventuelles « bavures policières » tu te planque derrière ton objectif, pendant que d’autres agissent ou filent la main, pour aider les compagnon.nes… Pendant que tu filmes les exploits des autres, sans prendre en compte leurs éventuelles conséquences, que tu participes au flicage et au fichage, les flics se frottent les mains…


21.05.2019

Deux jeunes gilets jaunes pourtant bien masqués qui avaient participé le 9 février à Lorient à l’émeute (« jets de pavés et de bouteilles » sur les flics) ont été interpellés plus de trois mois plus tard.

Selon les journaflics, ils ont reconnu les faits et passeront au tribunal correctionnel de Lorient le 24 octobre pour des faits de violence aggravée sur des forces de l’ordre. La mairie a également porté plainte pour dégradations.

« L’enquête de police s’est néanmoins poursuivie, avec le concours du renseignement territorial, qui, au fil de ses investigations, a identifié les deux hommes, à renfort, notamment, de photographies et de vidéos diffusées sur les réseaux sociaux »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/lorient-interpelles-pour-violences-et-degradations-6365147

[reçu par mail]

Lecce (Italie) : La bibliothèque anarchiste occupée « Disordine » a été expulsée

Ce matin, la police, des vigiles, le propriétaire et l’entrepreneur en charge ont défoncé la porte et changé la serrure de la bibliothèque anarchiste Disordine. Dans les prochains jours, nous devrions réussir à récupérer tout ce qui se trouvait à l’intérieur malgré la demande du propriétaire à la même entreprise d’accumuler tout le matériel, de le livrer à un entrepôt et de murer l’appartement. Dans le même temps, ils ont tenté d’éxpulser le seul occupant de l’immeuble voisin en créant une brèche dans le mur et en pénétrant dans la maison, bien qu’il y habite depuis presque trente ans. Continue reading « Lecce (Italie) : La bibliothèque anarchiste occupée « Disordine » a été expulsée »

Portland (Etats-Unis) : Attaque contre le Bureau de l’avocat du National ICE Council

La semaine dernière, nous avons visité les bureaux de l’avocat et collaborateur local de l’ICE Sean J. Riddell. Sean Riddell assure actuellement la défense de l’ICE* council, qui représente les agents de l’ICE, dans le cadre d’une poursuite contre la ville de Portland à la suite du camp the Occupy ICE PDX de l’été dernier. Le cabinet d’avocat de Sean, situé à Portland, a été acheté en partie grâce à l’argent qu’il a gagné en travaillant pour le Conseil national de la CIE. Nous avons décidé de le féliciter dans son nouveau bâtiment en déroulant tuyau d’arrosage, en le poussant dans sa boîte aux lettres et en faisant couler l’eau. Notre objectif était de causer le maximum de dommages économiques, ce qui devrait servir d’avertissement à tous les individus et entreprises qui profitent de la misère humaine perpétrée par la CIE. Continue reading « Portland (Etats-Unis) : Attaque contre le Bureau de l’avocat du National ICE Council »

Y’a pas que les gendarmes qui protègent le site de l’Andra de Bure….

En feuilletant les pages des amis de l’Andra de l’Est Républicain, on apprend le 18 mars dernier que l’entreprise chargée de protéger le site du Centre Meuse Haute-Marne de l’Andra à Bure 7 jours/7 et 24 heures/24 n’est autre que Main Sécurité – ONET, une boîte déjà bien connue pour sa collaboration en matière d’enfermement et d’expulsion de migrants.

Cette information, sortie à l’occasion d’une courte grève lancée par le syndicat FO sur fond de revendications salariales, pourrait certainement intéresser celles et ceux qui ont à cœur de lutter contre ce monde d’exploitation et de prisons, d’attaquer cette société nucléarisée et ses divers collaborateurs, à savoir un syndicat déjà bien célèbre de flics et de matons, mais aussi une boîte de sécurité qui, en plus d’être impliquée dans la machine à expulser, possède des locaux et des véhicules disséminés partout sur le territoire…

*****

NdAtt. : en consultant le site du groupe Onet ainsi que Wikipedia, on découvre que le lien entre Onet et nucléaire ne se limite pas à la sécurité. L’entreprise intervient sur des sites nucléaires aussi pour assurer des services de maintenance et de « décontamination » , « Onet Technologies propose des solutions globales pour l’assainissement et le démantèlement dans les milieux à risques ainsi que le traitement des déchets issus de ces opérations. » et « Onet Technologies rachète Bradtec Decon Technologies, expert en décontamination, et se place sur le marché du nucléaire civile indien au travers d’une joint-venture avec la société PCI Ltd située à New Delhi. Comex Nucléaire, filiale d’Onet Technologies, s’associe à Mitsubishi Heavy Industries Ltd pour créer Comia, une société spécialisée dans le domaine de l’ingénierie et des services nucléaires.  »

Pour trouver Onet près de chez vous :

https://fr.groupeonet.com/Nos-implantations2 (bien entendu, il vaut mieux utiliser Tor) Continue reading « Y’a pas que les gendarmes qui protègent le site de l’Andra de Bure…. »

Gênes : Attaque contre des véhicules de la Poste

GenericaDans la nuit du mercredi au jeudi, des molotovs ont été jetés sur le parking d’un bureau de poste à Gênes. Trois scooters et quatre véhicules de la poste ont été détruits.

Ci-dessous le communiqué :

« Nos morts sont nombreux, mais vous n’avez pas pu détruire l’Anarchie. Ses racines sont profondes : elle est née au sein d’une société pourrie qui s’affaisse ; elle est une réaction violente contre l’ordre établi ; elle représente les aspirations d’égalité et de liberté qui viennent battre en brèche l’autoritarisme actuel. Elle est partout. C’est ce qui la rend indomptable, et elle finira par vous vaincre et par vous tuer. »
Ravachol

Les gouvernements de hier et d’aujourd’hui se succèdent, avec les politiques néocoloniales et assassines du néolibéralisme. Qu’ils parles d’accueil ou qu’ils nourrissent xénophobie et racisme, les pays européens et tous les gouvernements occidentaux à capitalisme avancé ont favorisé et financé des guerres ou bien ils ont crée des situations de déstabilisation sociale, là où cela sert à la conservation des intérêts du commerce de pétrole, d’armes et des minéraux. Les conséquences de ces politiques mortifères sont gérées aujourd’hui avec une main de fer, avec la fermeture des frontières et des ports et avec déportations, assassinats en mer et arrestations aux frontières.

Les lois italiennes produisent des « irréguliers », hommes et femmes soumis tout le long de leurs vies au chantage, à l’exploitation et à l’esclavage, pour une société dans laquelle la richesse est de plus en plus polarisée. Continue reading « Gênes : Attaque contre des véhicules de la Poste »

Canada : Prison pour migrant.e.s – Attaques sur deux développements de condos de Lemay

La nuit du 19 mars, les bureaux de vente de Humaniti se sont fait défoncer leurs fenêtres et deux tours Lowney ont été redécorées avec de la peinture dans un extincteur de feu. Qu’ont en commun ces développements de condos? Ils ont tous les deux été designés par la firme d’architecture Lemay, qui est en train d’aider à la construction d’une prison pour migrant.e.s.

Pourquoi perturber la paix des citoyens qui occupent ces condos de luxe, qui ont une richesse et un confort qui est fondé sur la dépossession, l’exploitation et l’emprisonnement de celles et ceux qui sont ici depuis avant la colonisation de ce continent, ces nouveaux arrivants qui veulent une meilleure vie, de survivre ou qui sont poussés ici par l’empire, et toutes celles et ceux qui résistent à l’ordre des choses?

Lemay, nous espérons que vous aimerez informer vos potentiels clients que leurs projets vont être sabotés si ils vous engagent. Si vous choisissez de ne pas les informer, on leur donnera une surprise qui leur coûtera cher.

À tout.e.s celles et ceux qui se battent contre les frontières au soi-disant Québec et au soi-disant Canada: attaquons les compagnies et les agences impliqués de n’importe quel façon dans la construction de cette prison pour migrant.e.s, pour qu’elle ne soit jamais construite.

Feu aux prisons! Sabotons les frontières, ceux qui les gardent et leurs collaborateurs.

depuis https://mtlcontreinfo.org


Suzanne Bergeron, présidente de Sodexo Canada

Suzanne Bergeron, présidente de Sodexo Canada

Soumission anonyme à MTL Contre-info

Au petit matin du 29 mars, la présidente de Sodexo Canada a été visitée chez elle, à Brossard. Tous les pneus des deux voitures dans son entrée ont été percés, leurs pare-brises défoncés et les inscriptions FUCK SODEXO et (A) ont été tracées sur leurs capots.

Sodexo bénéficie de l’enfermement à travers le monde. Ils offrent entre autre des services de gestion de prisons privées, de centres de détention pour migrant.es et des services de cafétéria pour les prisons.

Au Canada plus particulièrement, ils bénéficient de l’économie extractive en offrant des services de sécurité et de cafétéria pour les sites extractifs.

Cette action est en solidarité avec les prisonniers anarchistes partout.

Les profiteurs de l’enfermement ne doivent pas dormir paisiblement. Les entreprises qui considèrent prendre des contracts pour la construction de la nouvelle prison pour migrant.es à Laval devraient y penser à deux fois.